test banner

Monter des poignées "ballon" sur votre Triumph

Monter des poignées "ballon" sur votre Triumph

Monter des poignées "ballon" sur votre Triumph n'a rien de difficile. Que vos poignées soient abîmées/usées ou que vous vouliez en changer le look, suivez nos conseil !

Démontage des poignées d'origine

Pour commencer, démontez les capuchons de poignées.



Les poignées d'origine sont... bien collées ! Quelques techniques pour les enlever de façon plus civilisée...
- insérez un tourne-vis fin entre la poignée et le guidon pour la décoller, vaporisant un peu d'eau dans l'interstice pour faciliter leur décollement.
- si vous avez sous la main un compresseur d'air haute-pression, l'utiliser de la même façon.

Si vous ne tenez pas à les garder, un bon coup de cutter fera le boulot...



Retirez les anciennes poignées comme des peaux de banane...



Montage des nouvelles poignées

Les poignées se présentent par paire (étonnant, non ?). Le diamètre interne de l'une fait le diamètre externe du guidon (22 ou 25mm), l'autre fait 3mm de plus - c'est pour le coté accélérateur. Le montage est le même dans les 2 cas.

Si vous essayez de monter les poignées "à sec" vous allez y mettre du temps, de l'énergie et sans doute des nerfs. Mais il existe un ou deux trucs simples qui vont vous faciliter la chose... en gros il faut lubrifier pour le montage, mais pas de façon durable car une fois la poignée en place, mieux vaut qu'elle ne bouge plus...

Nous recommandons d'utiliser de la laque pour cheveux (lubrifie pendant 20-30 secondes, colle pour de vrai après). Certains recommandent du silicone type "salle de bains", c'est aussi possible mais c'est plus épais, et c'est une vraie m***e à nettoyer si vous en mettez sur le reste de la moto !



Une fois en place, vous pouvez alors laisser les bouts des poignées tels-quels, ou remonter les capuchons. Dans ce cas découpez les extrémités des poignées pour assurer un fini "propre", et surtout du coté accélérateur, pour éviter que la poignées ne rende le "twist" plus difficile !

Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire...

Laisser un commentaire
* Votre adresse de courriel ne sera pas publiée
* Champs obligatoires