test banner

Booster Plug pour motos Triumph

Booster Plug pour motos Triumph

Pourquoi (et comment) monter un Booster Plug sur votre Triumph.

Vous ne reconnaitrez pas votre moto, tant son comportement va changer avec un Booster Plug !

Les trois effets principaux sont :
- Meilleure réponse aux mouvements de la poignée des gaz
- Accélérations plus franches et régulières
- Roulage plus constant à basse vitesse

Principe
Pour passer les normes anti-pollution modernes, le moteur de votre moto tourne « trop pauvre ». En privant le moteur d’essence, on réduit certes la pollution et la consommation, mais on limite la performance et on empêche le moteur de « tourner rond ».

En fonctionnement « naturel », le moteur demande un rapport air-essence idéal (rapport stœchiométrique pour les savants) de 1kg de carburant pour 14,7 kg d’air. Les motos modernes tournent autour de 14,1-14,4.

Pour permettre le fonctionnement de la moto dans toutes les conditions de climat, altitude, et température, le calculateur ajuste la proportion d’essence injectée dans le moteur dans les situations où un « plus » de performance est requis :
- Démarrage
- Accélération
- quand la moto roule « sur un filet de gaz » (accélérateur à-peine ouvert, vitesse réduite)

Le roulage à vitesse moyenne/haute constante est le moment où le mélange est le plus pauvre (la demande sur le moteur est la moindre).

Dans le principe, le Booster Plug fait croire au calculateur du moteur (ECU) que la température d’air ambiant est plus basse qu’elle n’est en réalité. En résultat, l’ECU enrichit le mélange air-essence plus qu’il ne le fait sans le Booster Plug. Derrière ce principe simple résident une série d’algorithmes complexes développés par Jens (l’inventeur de la chose) sur plusieurs années.

Fonctionnement
Le Booster Plug comprend une sonde de température supplémentaire (qui complète mais ne remplace pas la sonde d’origine de la moto*), un calculateur électronique (qui envoie à l’ECU une instruction précise d’enrichissement), et les connecteurs requis.

* ceci rend le montage réversible, ce qui peut servir en cas de contrôle technique !

En roulage constant (vitesse constante ou faible accélération), l’effet du Booster Plug est minime, ce qui limite son impact sur la consommation d’essence (70-80% du temps).

Au démarrage, en accélération et en roulage à faible vitesse, le mélange est enrichi. La consommation augmente mais vous y gagnez en performance et en agrément.

Compatibilité avec filtres et échappements after-market
Le Booster Plug fonctionne avec l’ensemble des filtres et échappements en after-market.
Un filtre “haute-performance” et/ou des échappements plus ouverts donnent une meilleure respiration au moteur : plus d’air y arrive, et les gaz d’échappement sortent plus vite. Le calculateur du moteur prend ces facteurs en considération (la moto est équipée d’un capteur de débit d’air) et ajuste la quantité d’essence envoyée au moteur, Booster Plug ou pas.

L’addition d’un Booster Plug sur une moto « libérée » donne les mêmes avantages que sur une moto d’origine : meilleure réponse, accélérations plus franches, roulage à basse vitesse plus constant.

Quid des sondes lambda ?
Les sondes O2/lambda de votre interviennent également sur le mélange air/essence (en demandant au calculateur de limiter le volume d’essence pour faire tourner le moteur « pauvre », sauf dans quelques situations précises).

Sur une moto qui conserve ses sondes lambda, le Booster Plug en complète le fonctionnement : les sondes lambda sont principalement actives dans les situations de roulage à vitesse moyenne/haute constante. Par contraste, le Booster Plug intervient dans les autres situations : au démarrage, en accélération et en roulage à faible vitesse. Les deux fonctionnent en parallèle, indépendamment 99% du temps.

Supprimer les sondes lambda (voir nos kits DIV020 et DIV021) donne un certain nombre d’avantages comparables à ceux du Booster Plug (en gros le moteur tourne plus rond de par un rapport air/essence plus naturel). Avec les sondes lambda supprimées et le Booster Plug installé, vous combinez les avantages des deux opérations, dans toutes les configurations d’utilisation : démarrage, accélération, roulage à faible vitesse, roulage à vitesse moyenne/haute constante, décélération...

Comparé à un boitier d’allumage ?
L’autre solution pour gagner en performance consiste à monter un boitier haute-performance type Dynojet Power Commander ou Free Spirits en complément du calculateur moteur (ECU).

Le Booster Plug est bien sûr moins cher. Il n’intervient pas sur les paramètres d’allumage. Si vous recherchez la performance ultime, un boitier est sans doute la solution pour vous. Mais pour 99% des motards, le Booster Plug vous donnera une moto « libérée » pour un budget moindre, un montage super simple et pas besoin de passer vos weekends à chercher les bons paramètres…

En outre, en utilisation « vie réelle », le Booster Plug a un avantage incomparable : son effet est le même quelle que soit la température ambiante, de -30 à +40°C. Les boitiers d’allumage s’en remettent à l’ECU d’origine pour gérer les variations de température, et non donc qu’un effet limité en dehors d’une température ambiante moyenne.

Montage
Montage simple en 5-10 minutes. Le Booster Plug se branche sur un connecteur du faisceau de la moto, pas besoin de couper ou de monter des cosses – un vrai « plug & play ». Pour cette raison il vous faut prendre le kit qui correspond à votre moto.

Commentaires

  1. Jacquet pascal Jacquet pascal

    Bonjour, Je suis detenteur d'une bm r80 de 1978, est-ce que je peux adapter ce jouet sur la bête ?

    Réponse BL : Bonjour - cela n'aurait aucun intérêt puisque votre moto est à carburateurs...

Laisser un commentaire
* Votre adresse de courriel ne sera pas publiée
* Champs obligatoires